Porteuses d’espoir et de courage

Maburitto Kiba est un super héros travaillant pour une ONG (Organisation Non Gouvernementale) qui agit dans les zones sinistrées après le tremblement de terre du Tohoku. Ce héros connaît bien les AKB48 car les AKB48 s’y rendent régulièrement pour des concerts de soutiens et diverses activité lié au projet « Dareka no Tame ni« .

On avait pu le voir en compagnie du groupe lors d’un handshake event où il avait présenté un diorama de la ville de Yamada façon AKB48.

Ce week end, il était à Iwate, là où a eu lieu l’agression de Kawaei Rina et Iriyama Anna.

 

Le diorama de Maburitto Kiba

Après l’agression et le battage médiatique qui s’en est suivi, il a tenu à partager son ressenti sur le traitement de cette histoire par les médias.

Avec la tombée de la nuit, les incessantes sonneries de téléphones des médias de masse ont cessé. Je ne peux m’empêcher de me sentir découragé par l’attitude et l’approche des médias.

Je pense que j’en ai vu un nouveau visage que je n’avais pas vu depuis les reportages sur le grand tremblement de terre. Afin que l’on n’oublie pas, j’ai l’intention d’en laisser une trace écrite.

Depuis que regrettable accident est arrivé, jusqu’à ce soir, un nombre incroyable de journaux et de médias nous ont contacté pour des interviews et des reportages exclusifs. Le téléphone a sonné sans arrêt.

« Dites nous quelle est la situation là bas », « Présentez nous des gens qui ont été témoins de l’incident », « Commentez sur les membres qui étaient en visite avant et qui ont été attaqué », « Demandez aux enfants leur opinion sur cet incident ». Les requêtes devenaient de plus en plus folles.

Parmi eux, il y a auss des médias d’Iwate qui sont impliqués dans le projet “What can I do for someone?” qui a démarré il y a 3 ans. La façon dont ils ont retourné leur veste simultanément me déçoit.

Ceux qui disaient d’habitude « Merci pour votre visite » pendant les interviews ont soudainement commencé à diffuser indistinctement des propos de gens qui, clairement, ne connaissaient pas les réels détails de l’incident.

Ils se sont bousculés pour être les 1ers à obtenir des informations non vérifiées « Les avaient vous vu saigner ? », « Présentez nous des personnes qui ont été traumatisé par l’incident ».

Pour avoir ce qu’ils voulaient, ils ont même été jusqu’à contacter sans relâche les enfants et les gens d’ici.

Avant, ces même médias de masse venant de cette préfecture m’avaient dit en face « Le diorama a l’air génial mais il n’a aucune valeur journalistique. Et je n’ai pas l’intention de faire un reporatage dessus car la ville de Yamada a une mauvaise image à cause de problème d’ONG (ndlr : Organisation Non Gouvernemental) ».

Et immédiatement après que cete incident se soit produit, leur attitude a changé et ils ont commencé à faire des reportages sur cette agression. Tout comme pendant le grand tremblement de terre, ils n’en ont rien à faire de la vérité. Ils veulent un reportage orienté et viennent avec leur script. Ils ne s’arrêtent pas avant d’avoir le commentaire dont ils ont besoin pour raconter leur histoire inventée. Dès le départ, cette branche du journalisme a cette attitude : « Ca doit être comme ça ».

C’est un procédé typique des médias. Mais ce n’est pas la raison pour laquelle je voulais laisser une trace écrite.

A partir d’ici, c’est une nouvelle facette que je n’ai jamais vu même pendant le désastre du tremblement de terre.

Bien sûr, j’avais prévu que ces compagnies de médias contacteraient les gens d’ici et j’avais peur que les gens d’ici et les enfants acceptent de répondre aux interviews sans hésitation. J’avais peur que cela ne cause encore plus d’angoisse chez eux.

Alors, imaginez ma surprise quand j’ai entendu que tous les gens d’ici avait refusé d’être interviewé car ils sentaient que le but de ces interviews n’étaient pas pour le bien des membres.

Il ya eu plein de paroles réconfortantes provenant des gens d’ici et des gens qui ont vécu dans des abris temporaires, adressées aux membres, staff et fans qui étaient choqués :
« Ca doit être terrible. C’est trop. Je ne peux que compatir avec eux du fond de mon coeur », « Même s’il y a besoin d’une base sécurisée, on devrait toujours prendre en compte l’amusement à un niveau aussi important et ne pas trop se restreindre »

Pour les gens des zones sinistrées, les gens d’ici peu importe qu’ils soient des parents ou des enfants, leur positions étaient de ne pas tirer de bénéfices de ce chaos. Et plus important, d’éviter de causer du tort aux membres et aux fans, dont ils se sentent redevables depuis tout ce temps. J’admire vraiment la façon dont ils ont uni leur coeurs ensemble et rejeté toutes les requêtes des médias de masse.

Comment est il possible qu’ils aient réussi à avoir ce genre de coordination et cette décision commune ? Pendant le grand tremblement de terre, il n’y avait pas de telles positions envers les médias. C’est un mystère.

Avant, le management et les membres (des AKB48) m’avaient demandé :

« Avec seulement des visites d’un jour, est ce que ça aide vraiment ? C’est quelque chose de difficile. Nous venons dans les zones sinistrées avec l’intention d’offrir notre force, mais c’est toujours l’inverse qui se passe. Nous sommes ceux qui gagnons de la force de la part de tout le monde. Comment pouvons nous vraiment aider ? Tout en réfléchissant à la réponse, nous devons continuer nos activités. »
(ndlr : Ces questions sont celles posées par Iriyama Anna dans ce message sur G+  du 09 février 2014 dans lequel elle parle des zones sinistrées et de sa volonté de continuer à y venir même si l’aide qu’elle apporte est infime)

Je n’ai pas été capable de vraiment répondre à ce moment.

Mais maintenant, en toute confiance, je peux finalement répondre. Les AKB48 sont certainement devenues la source de courage des gens d’ici.

Tous les membres, staffs, fans ont gagné une confiance et un amour extrêmes de la part des gens des zones sinistrées.

« Maintenant, c’est à notre tour de protéger les membres ! » ont dit les gens d’ici.

J’ai pleuré.

Les membres disent toujours :

« Je me demande si quelqu’un comme moi peut être d’aucune aide »

Je veux leur transmettre que oui, vous aidez. Vous êtes déjà devenues leur balises d’espoir.

La sueur et les larmes du projet « What can I do for someone? » n’est pas un gâchis. Nous avons lutté et avons enfin trouvé cette réponse.

Les fans qui sont venus d’endroits éloignés juste pour voir le diorama, les gens de la préfecture qui sont venus de 200 km. Tout le monde veut être utile pour les zones sinistrées, mange beaucoup, rit beaucoup et même voyagent dans les lointaines zones côtières qui ont été touchées.

Ces efforts, la sincérité et la bonne foi, la gentillesse se sont cumulés et ont touché les coeurs lourds des gens d’ici et des zones visitées.

Quelque chose de nouveau qui n’existait pas pendant le désastre est né. Je me tenais juste en face de tout ça et je ne l’avais pas réalisé.

Je viens juste de recevoir un appel d’un enfant qui a perdu ses parents pendant le désastre,

« Kiba-san, faisons le diorama ! Nous ne pouvons pas rester immobile ! »

C’est vrai, il y a un futur. Je suis sûr que l’espoir nous attend juste devant nous.

IMG_7954

 Source : G+ Maburitto Kiba

Traduction en anglais : tkmnworld que je remercie

 

9 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. 48 News France
    Mai 27, 2014 @ 13:42:48

    Encore un bel article de 20 minutes avec tous les clichés et les approximations possibles…
    http://www.20minutes.fr/culture/1386693-japon-l-attaque-a-la-scie-de-deux-jeunes-pop-stars-emeut-le-pays

    Réponse

  2. neonero
    Mai 27, 2014 @ 13:51:49

    On vit pas une époque facile. Mais heureusement il y a encore du bon en ce monde.
    Et aussi con que ça puisse paraître à dire, les idols et notamment les AKB apportent un peu de douceur dans la vie de beaucoup de gens.

    Réponse

  3. koko
    Mai 27, 2014 @ 13:54:16

    Waouh! Ce message m’a fait un pincement au cœur! Merci pour la traduction!

    Réponse

  4. Gekikara48
    Mai 27, 2014 @ 15:02:50

    Whoa !!!
    Merci pour la traduction.
    Je suis content de voir que beaucoup de gens ont pensé d’abord au bien des membres avant leur intérêt perso.
    Ce message m’a vraiment fait chaud au coeur

    Réponse

  5. TEAM G
    Mai 27, 2014 @ 16:46:53

    Un message très touchant vraiment … Et c’est vrai les AKB apportent beaucoup de bonheur aux gens ! J’aime ce groupe ♥

    Réponse

  6. Istasse
    Mai 28, 2014 @ 17:47:00

    c’est très beau… Et prompt rétablissement aux blessés depuis les fans belges !!!

    Réponse

  7. Flora
    Mai 29, 2014 @ 10:01:33

    ce message est vraiment une preuve qu’il y a encore de l’espoir et de l’humanité dans ce monde rempli de co***** j’aimerais bien que la presse française lise ce message et voit tout ce que les akb on fait pour les sinistrés depuis 3 ans parce que c’est pas rien et elles ne l’ont pas fait pour avoir de la gloire !!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Stats du Site

  • 1,771,878 visites

Blog Stats

  • 1,771,878 hits
%d blogueurs aiment cette page :